terça-feira, 4 de abril de 2017

...essayes

Dans mes oreilles, susurrait
les rayons éloquents du soleil,
ils racontaient :
Le printemps finalment est arrivée
Ménilmontant est devenu coloré
La vie s'épanouit en fleurs brisées
Dans un cette nuit
je me suis perdu parmi
des danseuses et danseurs 
des yeux discrets
qui suivaient mes contours 
en dansant
dans ces yeux Toutes les chansons scintillaient
Les aèdes du Belleville chantent le retour des lévres
aux vents du printemps des rêveurs





Postar um comentário