sábado, 11 de fevereiro de 2017

L'Onirique lumière atemporelle(L'esquisse d'un poème érotique et d'amour)

Precoce perfeição
A beleza que esculpe sem descanso 
o teu rosto
vangloria-se 
de viver de habitar o o mais singelo 
e eminente(éminent) verso

(09-01-2017)

* Legenda amarela é a sujestão

L'Onirique lumière atemporelle (ou intemporelle )
précoce perfection de rêve
aucun vent t'a refusé une embrassade
c'était le temps qui a sculpté tes lèvres ?
Il semble que la beauté ne se fatigue jamais d'habiter ton visage
Tes seins, deux sommets que j'ai envie d'éscalader 
comme l'eau mes mains glissent sur ta peau
oh le fleuve essentiel, 
sans prétexte j'irai dans le sentier
où doucement s'incline le ciel

Dans l'attente d'une grotte, la porte du paradis
l'absence de temps cache le raccourcis
tandis qu'une chanson lunaire traverse l'atemporel(l'intemporel )

Nous frissonnons
la lune tombe devant nos yeux
c'est un film, un miroir silencieux
dans ce rêve, les mouvements des corps
un Boléro de Ravel 

Ps:Publicado no blog



Egon 

EGON SCHIELE (1890-1918) EROTISME

(1890-1918)

Postar um comentário